1. Expériences des portes ouvertes des ateliers d’artisans

    À des dates fixées à l’avance tout au long de la saison, les expériences des portes ouvertes des ateliers d’artisans qui se tiendront partout dans la province offrent aux curieux de culture l’occasion de rencontrer nos artisans et d’explorer en profondeur les ateliers où ils travaillent. Dans le cadre du festival L’Île festive, le 22 juin, 26 artisans vous ouvriront les portes de leur studio. Le calendrier des expériences des portes ouvertes des ateliers d’artisans se trouve à www.ArtisanPEI.com


  2. Expériences du patrimoine humain

    Le secteur culturel de l’Île-du-Prince-Édouard a toujours été axé sur les expériences. Les soirées de théâtre ou les ceilidhs permettaient aux visiteurs de rapporter dans leurs bagages un souvenir exceptionnel, voire un pas ou deux de danse. Maintenant, la composante expérientielle de la culture à l’Île vous transporte au-delà du simple spectacle pour vous faire vivre des expériences d’apprentissage pratiques dans des cadres intimes. Les maîtres de la culture insulaire (musiciens, artistes, danseurs, artisans, pêcheurs, agriculteurs, etc.) partageront leur passion avec vous. Peu importe ce que vous voulez faire, que ce soit acquérir une habileté créative ou vous essayer à une pratique traditionnelle de l’Île, vous aurez l’occasion de le faire par l’entremise des expériences du patrimoine humain.

    • Le patrimoine humain •


  3. Souvenirs culturels

    Ce n’est pas d’hier que les visiteurs à l’Île-du-Prince-Édouard préfèrent acquérir des objets d’arts et d’artisanat fabriqués à l’Île comme souvenirs et cadeaux uniques. Le secteur artisanal de l’Île-du-Prince-Édouard a pris de l’expansion tout comme ses produits et la qualité de ceux-ci. L’Île-du-Prince-Édouard est le paradis des amateurs d’artisanat avec ses boutiques d’artisanat, ses magasins d’antiquités et ses galeries d’art éparpillés dans le paysage de notre Île.

    • Les arts visuels •


  4. Le poète du peuple

    Né à Charlottetown en 1923, Milton Acorn était un charpentier qui est devenu l’un des meilleurs poètes et parmi les mieux aimés du Canada. Chez ses pairs, il était connu comme le « poète du peuple », un artiste qui n’a jamais oublié ses origines ouvrières. Acorn est demeuré d’un abord facile et a été une personne exceptionnelle jusqu’à sa mort en 1986. Ses poèmes I Shout Love et I’ve Tasted My Blood et ses recueils Dig Up My Heart et In Love and Anger donnent aux lecteurs un avant-goût de tout le talent artistique d’Acorn. On peut se procurer la poésie de Milton Acorn la Bibliothèque du Centre des arts de la Confédération ou en ligne à la Bibliothèque de l’Université de Toronto.

    • Le patrimoine humain •


  5. Musé́es communautaires

    À l’Île-du-Prince-Édouard, ce qui compte c’est la communauté. C’est pourquoi vous y verrez des dizaines de musées communautaires. Situées dans des bâtiments historiques, des lieux patrimoniaux et des centres d’interprétation modernes, ces archives essentielles célèbrent notre patrimoine, notre architecture, nos industries ainsi que notre histoire et notre art militaires. Pour avoir un aperçu authentique de notre mode de vie, passez du temps dans un musée communautaire.

    • Musées •


  6. Phares de l’Île

    Depuis des siècles, la mer fait partie intégrante de la vie des Insulaires de par leur situation géographique. Elle leur assure un gagne-pain, un paysage visuel et leurs loisirs. Érigés pour avertir les navires des dangers en mer et comme guides pour les conduire à bon port, les phares sont des aides nautiques essentielles depuis 1845, date à laquelle le premier phare a été construit à l’Île-du-Prince-Édouard. De nos jours, les visiteurs ont accès à un grand nombre de nos phares ou musées sur les phares dans le but d’explorer le rôle essentiel qu’ils ont joué dans notre patrimoine maritime ou simplement de jouir des beaux panoramas qu’ils présentent le long de notre littoral.

    • Le patrimoine bâti •


  7. Le verre de mer

    Les artisans de l’Île apprécient depuis fort longtemps la valeur esthétique du verre de mer trouvé sur les côtes. Le verre de mer provient des tessons de bouteilles et autres contenants polis sous l’effet de la mer et du sable. Du verre givré, dans des teintes douces de bleu, de rouge et de vert, est intégré dans les pièces d’excellents joailliers d’ici.

    • Les arts visuels •


  8. Highland games

    Étant donné nos racines écossaises profondément ancrées à l’Île-du-Prince-Édouard, il n’y a rien d’étonnant à ce que les Highland Games soient si populaires auprès tant des gens de la place que des visiteurs. Les démonstrations et les compétitions sportives des Highlands, les compétitions de danse, les spectacles de cornemuse et de tambours ne sont que quelques-unes seulement des expériences que vous vivrez au parc provincial Lord Selkirk. Les jeux sont une tradition de l’Île et sont organisés par la Caledonia Society de l’Île-du-Prince-Édouard depuis 1864!

    • Le patrimoine humain •


  9. Les nombreux visages d’Anne

    Le personnage d’Anne de la maison aux pignons verts, issu de la plume de L.M. Montgomery, est tellement aimé qu’il a fait l’objet de nombreuses incarnations depuis sa création en 1908. Montgomery a écrit neuf romans dont Anne est l’héroïne et deux autres dans lesquels elle fait une apparition. L’œuvre originale de Montgomery a été adaptée au moins six fois pour le grand et le petit écran, dont une série japonaise de dessins animés pour la télévision, et trois suites à la première série produite pour la télévision canadienne. Des pièces de théâtre ont été également été montées. Anne of Green Gables, qui est présentée au Centre des arts de la Confédération, est la comédie musicale qui tient l’affiche depuis le plus longtemps au Canada. Anne & Gilbert, la comédie musicale la plus récente sur Anne, est maintenant jouée au Harbourfront Theatre, à Summerside.

    • Anne •


  10. l’Île en scène

    Vous serez étonné devant la profondeur et la diversité de la communauté théâtrale de l’Île. Les histoires des Insulaires et de nos voisins sont racontées sur scène, partout à l’Île-du-Prince-Édouard. Prenons par exemple les spectacles acadiens présentés au Centre Expo-Festival. Assistez aux productions évocatrices et intimes du Victoria Playhouse, du King’s Playhouse et du Montgomery Theatre. Le théâtre communautaire est mis en scène sur les planches du Court House Theatre à St. Peters et du Britannia Theatre à Tyne Valley. Pour ce qui est de nos villes, Summerside abrite le Harbourfront Theatre, et Charlottetown accueille le festival Gotta Go au Guild et le Festival de Charlottetown au Centre des arts de la Confédération.

    • Les arts du spectacle •


  11. Les arts aujourd’hui

    Avec son patrimoine imprégné dans les arts, l’Île-du-Prince-Édouard a toujours respecté les traditions tout en embrassant la nouveauté. Du fait de la convivialité accrue de la technologie, les enregistrements des artistes de l’Île-du-Prince-Édouard sont entendus sur le Web. Les vidéos de musique et les clips des concerts se retrouvent sur les sites Web ainsi que sur Youtube, Facebook, Twitter et autres médias sociaux. Nos cinéastes ont aussi pris le Web d’assaut, créant plusieurs séries en ligne comme Bunny Bop, Food Country with Chef Michael Smith, Bunkerdown, Jiggers, Faces and Hands, Ponderings et Profile PEI.

    • Les arts du spectacle •


  12. William Critchlow Harris, architecte

    William Critchlow Harris a émigré avec sa famille du Pays de Galles à l’Île-du-Prince-Édouard, en 1856; il était alors âgé de deux ans. Après avoir fait un apprentissage auprès d’un architecte de Halifax, Critchlow est revenu à l’Île-du-Prince-Édouard où il est devenu un architecte de renom, se spécialisant dans la conception d’églises. Son œuvre comportait un mélange d’éléments des styles gothiques – ses premiers travaux étaient dans le style de la grande époque victorienne et ses travaux ultérieurs, dans le style gothique français. De beaux exemples de l’architecture de Harris sont la maison historique Beaconsfield à Charlottetown, et l’église St. Mary’s à Indian River, hôte du Festival d’Indian River. William est le frère de Robert Harris, membre fondateur de l’Académie royale des arts du Canada, qui est célèbre pour le tableau qu’il a peint des Pères de la Confédération.

    • Le patrimoine bâti •


  13. Notre amalgame culturel

    La population de l’Île-du-Prince-Édouard est maintenant plus diverse qu’elle ne l’a jamais été dans son histoire. Bien que la très grande majorité des Insulaires se diraient Canadiens d’abord, nous sommes un amalgame constitué de différents groupes culturels, entre autres des Écossais, des Anglais, des Irlandais, des Français, des Acadiens, des Autochtones, des Libanais, des Chinois, des Néerlandais et bien d’autres. Ces derniers temps, un assez grand nombre de nouveaux arrivants originaires de l’Asie du Pacifique ainsi que de l’Afrique et de l’Amérique du Sud viennent rehausser le tissu social de l’Île-du-Prince-Édouard.

    • Le patrimoine humain •


  14. Symbole d’une couverture piquée

    En sillonnant le Sentier des arts et du patrimoine, vous remarquerez des symboles représentant des carreaux de couverture piquée sur les bâtiments de participants. Ces panneaux accrocheurs indiquent que l’occupant des lieux fait partie du sentier et permettent de situer visuellement les artistes à l’Île-du-Prince-Édouard pendant que vous la traversez. Chaque panneau reflète la personnalité de l’entreprise, de l’organisation ou du lieu auquel il est rattaché tout en permettant de reconnaître les membres de la communauté culturelle de l’Île.


  15. Ceilidhs et parties de cuisine

    Les Insulaires aiment bien s’amuser et accueillent toujours avec joie tous ceux qui veulent se joindre à eux! Les ceilidhs (pronouncer « keliz ») ont été apportés à l’Île par les immigrants écossais et irlandais (les Irlandais écrivent « céilí »), alors que les parties de cuisine sont arrivées avec les nouveaux Canadiens venus de France. Les deux fêtes comprennent de la musique et des danses et se tiennent dans des salles communautaires et de spectacle d’une extrémité à l’autre de l’Île-du-Prince-Édouard.

    • Les festivals/evénéments •


  16. Lucy Maud Montgomery

    Née en 1874, à Clifton (aujourd’hui New London) à l’Île-du-Prince-Édouard, Lucy Maud Montgomery sera au nombre des auteurs les plus connus et aimés du Canada. L’auteure, qui compte à son actif 20 romans et des centaines de poèmes publiés, a été rendue célèbre par son tout premier roman à être publié, Anne… la maison aux pignons verts (1908). L’orpheline aux cheveux roux et à l’esprit vif et passionné deviendra un phénomène, avec ses plus de 50 millions d’exemplaires vendus partout dans le monde. Maud est décédée en Ontario en 1942, mais c’est au cimetière communautaire de Cavendish, dans sa chère Île-du-Prince-Édouard, qu’elle repose.

    • Le patrimoine humain •


  17. Robert Harris, Artiste

    Né en 1849, William Harris est devenu célèbre pour ses portraits et est reconnu comme un des grands artistes canadiens. La famille Harris, dont son frère William (voir page 14), est a émigré à l’Île-du-Prince-Édouard en provenance du pays de Galles. Robert a étudié l’art en Europe et à Boston, pour revenir dans l’Île en 1879. Bien qu’il habitera plus tard Toronto et Montréal, Harris est demeuré un véritable artiste de l’Île comme en témoignent les nombreux portraits d’Insulaires dans son œuvre. Sa toile intitulée Les Pères de la Confédération est devenue une véritable icône canadienne. Harris fut inhumé au cimetière St. Peters de Charlottetown. Une vaste collection de ses œuvres se trouve à la Galerie d’art de la Confédération, à Charlottetown.

    • Les arts visuels •


  18. Festivals

    L’Île-du-Prince-Édouard compte de nombreux festivals célébrant les arts et le patrimoine durant toute l’année, mais il y en a encore plus en été! Les amateurs de musique qui y viennent en visite ne voudront pas manquer le Bluegrass and Old Time Music Festival (festival de musique bluegrass et traditionnel) à Rollo Bay, le Festival d’Indian River, le festival Jazz and Blues ou encore le ceilidh du coin. Il y a toujours un festival qui se tient pas loin. Le Mermaid’s Tears Sea Glass Festival, l’Irish Moss Festival de Tignish, les Highland Games de Belfast et l’Eagle Festival de Mount Stewart feront l’affaire des férus des traditions et du patrimoine.

    • Les festivals/evénéments •


  19. Pow-Wow abegweit à Panmure Island

    Depuis les 20 dernières années, le Native Council of Prince Edward Island (le conseil des Premières nations de l’Île-du-Prince-Édouard) organise le Pow-wow Abegweit à Panmure Island. L’entrée à ce pow-wow ouvert à tous est gratuite, mais les dons sont acceptés. Le week-end offre toute une série d’expériences autochtones : arts et artisanats traditionnels, danse, tambour, suerie et banquet traditionnel. Attirant quelque 3 000 visiteurs chaque année au parc culturel de Panmure Island, le pow-wow est devenu l’un des principaux produits culturels de l’Île.

    • Le patrimoine humain •


  20. Naissance du Canada

    En septembre 1864, les délégués de l’Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de la province du Canada (Québec et Ontario) sont venus à Charlottetown pour discuter de la possibilité de créer une nation qui s’étendrait d’un océan à l’autre. Lorsque les Pères de la Confédération ont accosté à bord de bateaux à rames, il n’y avait personne pour les accueillir, la plupart des Insulaires ayant préféré aller voir le cirque qui se produisait alors en ville. Malgré ces débuts on ne peut moins brillants, il a été convenu à l’unanimité d’aller de l’avant avec le concept d’un nouveau « Canada ». C’est pour cette raison que l’Île-du-Prince-Édouard est appelé le « Lieu de naissance du Canada » et le « Berceau de la Confédération ». Joignez-vous à nous en 2014 afin de célébrer le 150e anniversaire de la Conférence de Charlottetown!

    • Charlottetown •


  21. Lisez-moi! (codes 2D)

    Si votre téléphone intelligent est muni de l’application de lecture des
    codes 2D (codes-barres bidimensionnels), balayez les codes que vous
    trouverez le long du Sentier des arts et du patrimoine. Ces codes 2D sont un moyen pratique de vous relier immédiatement au site Web d’un lieu, d’un produit ou d’une organisation. Des codes 2D balayables se trouvent sur les panneaux de courtepointe tout au long du sentier pour vous offrir une source additionnelle d’information touristique.


  22. Les sites patrimoniaux de l’ÎPÉ

    Parce qu’ils habitent le berceau du Canada, les Insulaires ont une expérience directe de la préservation du patrimoine culturel. En fait, notre île toute menue offre 850 sites patrimoniaux. Parmi ces endroits reconnus pour leur importance historique, on retrouve des édifices publics, des églises, des phares, des résidences, des parcs, des cimetières de pionniers, des routes patrimoniales, des édifices commerciaux, des bâtiments de ferme et des écoles. On peut en trouver une description de l’importance historique de chaque site, un court historique, des photos, l’adresse et les coordonnées GPS la liste complète sur peihistoricplaces.ca. Parce que certains sites patrimoniaux servent de résidences privées, veuillez prendre note qu’ils ne sont pas tous ouverts au public.


  23. Le chemin de fer

    Lorsque le Dominion du Canada a décidé de construire un chemin de fer transcontinental en 1871, l’Île-du-Prince-Édouard ne faisait pas encore partie de la Confédération. L’Île-du-Prince-Édouard avait établi qu’il serait plus rentable de construire son propre chemin de fer. Le fardeau financier qui en a résulté a amené l’Île à entrer dans le nouveau Dominion en 1873. Les trains sont demeurés actifs à l’Île-du-Prince-Édouard jusqu’au 31 décembre 1989. On peut faire l’expérience de notre patrimoine ferroviaire dans des musées comme le Musée ferroviaire d’Elmira.

    • Le patrimoine bâti •


  24. Sentier de la confédération

    Aujourd’hui, les voies ferrées de l’Île-du-Prince-Édouard ont été converties en sentiers pédestres et cyclables qui vous conduisent dans des terres humides, des peuplements de feuillus et des villages pittoresques et vous font longer des rivières scintillantes. Le Sentier de la Confédération est un trésor pour les amoureux de la nature, les artistes, les randonneurs et les photographes ou pour quiconque cherche un endroit où pique-niquer au cours d’un après-midi.

    • Patrimoine Naturel •


  25. Festival L’Île festive – Un festival culturel

    Du jeudi 13 juin au dimanche 1er juillet, venez vivre avec nous l’expérience des festivals culturels les plus excitants que l’Île-du-Prince-Édouard puisse offrir. Dans toute l’île, des musiciens, des danseurs, des conteurs, des acteurs et des artisans mettent leur talent en valeur afin de donner vie à notre riche culture. Les faits saillants sont le Festival of Small Halls, la réunion College of Piping – Highland Gathering, le festival Lighthouse Treasures, le rallye du Sentier des arts et du patrimoine, la Journée portes ouvertes des studios d’artisans de l’ÎPÉ, les ceilidhs, et le Festival Bluegrass de Rollo Bay. Consultez l’Île festive sur www.islandfusionpei.com

    • Les festivals/evénéments •

Listes - Musée

MacNaught History Centre and Archives

75, rue Spring, Summerside PE

Voulez-vous voir la montre de poche qui permettait au premier ministre du Canada, John A. MacDonald, d’être à l’heure? Alors, venez visiter les MacNaught...

Quilt Icon

Alberton Museum & Genealogy Centre

457, rue Church, Alberton PE

En 1878, l’Alberton Museum and Genealogy Centre était un palais de justice. Il est maintenant classé parmi les lieux historiques nationaux, et sert de centre...

Wyatt Historic House Museum

75, rue Spring, Summerside PE

Décrit par les amateurs de musées de partout dans le monde comme l’un des endroits offrant « la meilleure expérience muséale jamais connue...

Bishop Machine Shop Museum

101, rue Water Est, Summerside PE

Les odeurs, les images et les sons dont vous serez témoin au Bishop’s Machine Shop Museum vous transporteront à l’époque de la vie d’un ancien...

Quilt Icon

Orwell Corner Historic Village

98, chemin MacPhail Park, Orwell PE

Un des sept sites du Musée de l’ÎPÉ. Le village historique d’Orwell Corner recrée l’atmosphère et le charme d’un petit village...

Quilt Icon

Farmers\’ Bank of Rustico Museum & Doucet House Museum

2188, chemin Church (route 243, par la route 6), Rustico-Sud PE

La Banque des fermiers de Rustico, lieu historique national, a exercé ses activités de 1864 à 1894 en tant que première banque populaire. Maintenant un...